Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2010

Nuit Blanche!

Je ne parle pas ici des quasi-nuits blanches que je passe ces jours-ci pour cause d’Olympiques, mais bien de l’événement culturel qui revient encore une fois cette année. Seront ouverts toute la nuit bon nombre de sites, se tiendront plusieurs événements, et le métro roulera sans interruption! Pour consulter la programmation, cliquez ici.

Bonne nuit!

Read Full Post »

Dans le cadre de mes cours, certains de mes étudiants ont décidé de travailler sur des problématiques urbaines touchant la Métropole. Cette session, des équipes se lancent sur des sujets tels la place du vélo à Montréal, les sans-abris, l’agriculture urbaine, les impacts du projet de l’échangeur Turcot et la disparition des milieux humides en banlieue.

La session dernière, deux travaux touchant Montréal ont retenu mon attention de par leur propos et la qualité de la recherche. Le premier portait sur les impacts du Dix30, alors que le deuxième évaluait les bénéfices qu’auraient des toits verts à Montréal. Avec l’accord de mes étudiants, je les ai soumis au concours Pédagogie-Environnement, offert à tous les étudiants du réseau collégial au Québec et ayant réalisé une recherche à saveur environnementale au cours de l’année. Résultat : l’une des recherches (Dix30) s’est méritée un prix dans l’une des catégories! Woohoo 😉 Bien aimé ce concours… tous ces jeunes, si conscientisés, si motivés, si beaux. Il importe de se le rappeler, parfois. Montréal connaîtra une belle relève!

Read Full Post »

La fin d’une épopée

ÇA Y EST! Après près d’un an de recherche intensive, de moults visites et de quelques offres d’achat infructueuses, je suis finalement propriétaire d’un duplex très bien situé dans le quartier Villeray! Les nombreuses étapes à suivre suite à la visite dudit bâtiment m’ont pris tout mon temps depuis deux semaines, et suite à la célébration officielle, je suis maintenant prêt à me remettre à mes activités quotidiennes!

Woohoo 😉

Read Full Post »

On peut ici parler à la fois du quotidien gratuit distribué surtout dans les transports en commun, ou du métro de Montréal. Il y a quelques jours, dans la section du courrier des lecteurs, un certain M.Sanchez a écrit une lettre ouverte dénonçant l’utilisation exclusive du français dans le métro de Montréal (ce qui ne lui semble pas juste envers les touristes ou encore les étudiants de Concordia et McGill). Ironique, car il y a justement quelques jours, j’y suis moi-même allé d’une montée de lait sur le présent blogue car j’entendais de l’anlgais de la part de conducteurs dans le réseau pourtant toujours francophone du métro de Montréal!

Suite à la publication de la lettre de M.Sanchez, plusieurs personnes ont souhaité lui répondre dans les jours qui ont suivi. Évidemment contre cette position (même dans le cas d’une américaine!), ils lui ont essentiellement expliqué que les grands réseaux de métro du monde ne sombrent pas tous dans l’anglais et utilisent la langue locale, celle de la majorité. Qui plus est, à quel point est-il vraiment difficile d’apprendre ces quelques mots de français, que l’on entend à répétition tous les jours… ou même de demander à quelqu’un (peut-être même en anglais) ce qui vient d’être dit?? Je suis 100% d’accord avec l’opinion de ces gens. Eille!

Ce matin, dans le quotidien Métro, M.Sanchez répond et en remet, affirmant que l’on devrait avoir plus de respect pour ces milliers d’étudiants anglophones qui viennent dépenser leur argent dans notre ville et que la seule raison pourquoi cette situation perdure est due à l’ignorance, l’insécurité et le fanatisme de certains membres de notre société qui sont, par surcroît, refermés sur eux-mêmes.

Ouch.

Euuuh, franchement, en toute objectivité, je ne vois vraiment pas le problème. Notre État, notre société, nos services, tout fonctionne en français, pour une population francophone à environ 80%. Va-t-on vrai-ment se mettre à se mettre à genoux et se plier en deux pour accommoder (ah, tiens, ce mot à la mode) quelques milliers d’anglophones qui ne sont pas capables de comprendre « Prochaine station : Guy-Concordia »?!?

Eh! Oh! On vient vivre au Québec = on apprend quelques mots de français. Point.

Et c’est nous qui manquons de respect et d’ouverture?

Read Full Post »

Immobilier

Et encore une offre d’achat, une! On verra ce que ça va donner. Je commence à perdre patience… mes parents m’envoient des annonces en provenance de Québec et les prix y sont moins de la moitié moins chers. Aussi, notre agente dit qu’elle n’a jamais vu pareille situation en plus de 25 ans de carrière. C’est fou. En fait, il faut être fou pour continuer à essayer autant que nous le faisons. On saura bien voir…

Read Full Post »

Bonne nouvelle

André Porlier, anciennement au CRE (Conseil Régional de l’Environnement) de Montréal, devient adjoint au président de la STM! Son rôle sera d’amener un point de vue encore plus vert et durable à l’organisme. Avec tous les dossiers entourant les transports dans la Métropole, cela constitue un bel effort de la part de la STM. Et même si M.Porlier n’aura aucun pouvoir direct, cela démontre tout de même un signal, une volonté du côté de l’organisme. Yé!

Read Full Post »

Raquette – Mont Royal

Pour les amateurs de « raquette urbaine », saviez-vous que notre cher Mont Royal nous offre des visites commentées dans l’obscurité de la nuit (ben, ok, de la soirée? En fait, ce sont les samedis à 18h30 que l’activité « Raquette à la lueur de la ville » se tient au coût de 15$… le tout culminant avec une tasse de chocolat chaud bien mérité suite à plus d’une heure d’exercice! Les départs se font à la maison Smith et il faut réserver (514-843-8240). On adore!

Read Full Post »

Après l’Amérique du Nord et l’Europe, voici maintenant le tour de l’Australie de se doter de ce système de partage de vélo public (qui, faut-il vraiment le rappeler, a Montréal comme point d’origine). Minneapolis se dotera de 1000 vélos, répartis sur 75 stations, tandis que Melbourne ira pour 610 vélos sur 52 stations. Les villes étatsuniennes et australiennes étant reconnues pour leur dépendance à la voiture et à leur effroyable étalement, voilà une nouvelle rafraîchissante et encourageante (tout en étant réjouissante pour Montréal!)

Read Full Post »

Bon. Disons, et le terme est léger, que le métro de Montréal connaît quelques légers problèmes techniques ces derniers jours. Pannes, portes bloquées, étincelles et alarmes d’incendies, le tout résultant en des interruptions de service pour des périodes parfois indéterminées. Mais ce qui m’a le plus dérangé au cours de la même période est ce matin. Anodin, mais je m’assume. Depuis sa construction dans les années 1960, le métro de Montréal est francophone. Les écriteaux sont écrits en français, les annonces sont faites en français, bref…. on a fait un choix politique, identitaire, culturel, et on en est fiers. Mais ce matin-même, sur la ligne verte, une annonce de notre conducteur nous demandant de ne pas bloquer les portes a été à peine compréhensible en français, suivie d’un très audible « please don’t block the doors, thank you ». Ah ben, eille! Je n’avais jamais entendu d’anglais dans le métro avant, et j’avoue que ça m’a fait quelque chose… surtout que l’annonce en français n’a même pas été audible. On se plaint beaucoup de l’effritement du français sur l’île de Montréal (et on passe pour des chiâleux extrémistes quand on le fait), mais c’est une accumulation de petits faits anodins comme ça qui finit par être incontrôlable, à un certain moment…

Read Full Post »

Bio … quoi?

Biométhanisation! Les différents paliers de gouvernement ont annoncé des investissements majeurs en matière d’environnement dans la grande région de Montréal : $559 millions seront investis dans les prochaines années dans la ville-centre et ses couronnes afin de construire des usines de biométhanisation (où les matières organiques détournées des déchets se décomposeront et produiront des biogaz, tel le méthane, qu’il sera ensuite possible d’utiliser ou vendre) ou des usines de compostage. Cela devrait fi-na-le-ment contribuer à stimuler l’implantation d’un programme de collecte des matières organiques dans la Ville de Montréal et ses banlieues, où le retard commençait à être embarrassant!  Ce faisant, des tonnes de déchets seront envoyées dans ces usines plutôt que dans les dépotoirs, souvent près de leur pleine capacité et toujours en besoin d’espace.

Une bonne nouvelle! Reste à voir qui acceptera de voir ces usines implantées dans sa ville, son quartier.

Read Full Post »